Mon cochon dingue

ROUSSEY Christine

Dans une ville grise, une petite fille désabusée attend qu’un brin de joie passe par là : on ne sait jamais ! Pour tromper sa tristesse, sa maman lui offre un cochon d’Inde moche et attendrissant, turbulent et farceur, doux et câlin, c’est selon mais c’est si bon. Pas de doute, l’animation revient en boule et en trombe, la vie reprend des couleurs et la petite fille laisse exploser sa joie et son sourire : c’est dingue comme un cochon d’Inde, ça vous change la vie.   Espièglerie et tendresse, humour et poésie, la thérapie cochon dingue est un remède de choc. Pour ce qui est de l’autorité (sur son animal de compagnie), c’est zéro, pour ce qui est de la complicité c’est vingt sur dix ! Le dessin qui passe de la grisaille à la couleur est simple et dynamique. Le texte, par contre, fourni, musical, enlevé et moderne, à l’image de la gamine qui raconte, ne s’adresse pas aux plus petits. Léger hiatus car le format et le « genre » de l’album risquent de ne pas attirer au premier regard les 8-10 ans auxquels il s’adresse. Et ça ce serait dommage. (M.-F.L.G.)