Mes trains de nuit.

FAYE √Čric

Ni r√©cit, ni document, Mes trains de nuit sont un voyage en zigzag dans le labyrinthe des souvenirs g√©ographico-ferroviaires de l’auteur. Tout commence en 1981, lors d’un d√©placement scolaire Paris-Moscou-Leningrad, d√©clic d’une passion, jamais atti√©die depuis, pour le nomadisme et les insomnies heureuses… En onze stations et dans un tr√®s subjectif brassage d’images, de r√™veries, d’√©vocations litt√©raires et de r√©miniscences cin√©matographiques, se d√©roule le fil d’Ariane entortill√© d’allers et retours √† bord de trains plus ou moins prestigieux comme ¬ę La Fl√®che rouge ¬Ľ ou le ¬ę Transsib√©rien ¬Ľ… De Prague aux √ģles Lofoten, via la Russie, la Mongolie, la Chine, les Balkans on se perd un peu dans les m√©andres d’un d√©dale de rails hors du temps…

 

Avec la m√™me √©l√©gance d’√©criture que dans La Dur√©e d’une vie sans toi (NB novembre 2003) mais un sujet tr√®s diff√©rent, √Čric Faye semble avoir voulu apporter sa pierre √† la petite bibliographie des fl√Ęneurs ferroviaires, en post-face du livre