Mensonge

H√ČRIZ Enrique de

& & &

 

Isabel a soixante-neuf ans en 1999. Anthropologue espagnole sp√©cialis√©e dans les rites fun√©raires, elle est revenue s‚Äôisoler un temps au Guatemala pour r√©fl√©chir encore √† sa rencontre extraordinaire avec les Indiens Wari. Par suite d‚Äôune m√©prise, on la croit morte, et elle le laisse croire temporairement. √Ä Malespina, pr√®s de Barcelone, ses trois enfants sont r√©unis autour de leur p√®re qui a berc√© leur enfance de belles histoires¬†: un conte chinois, une bataille navale, une voisine myst√©rieuse, ¬ę¬†la Russe¬†¬Ľ, et surtout la vie extraordinaire du grand-p√®re Simon et son √©trange naufrage. Mais peut-on vivre sur des mensonges¬†? se demande Serena, la fille.

 

Ce roman √† deux voix, touffu, o√Ļ la l√©gende familiale et l‚Äôimagination personnelle ont beaucoup d‚Äôimportance, requiert un peu d‚Äôattention. Mais on s‚Äôattache aux nombreux personnages, aux personnalit√©s bien camp√©es, on se prend √† attendre avec curiosit√© et impatience les p√©rip√©ties qui vont mener au d√©nouement. Les deux r√©cits entrem√™l√©s sont bien distincts gr√Ęce √† une typographie diff√©rence. Un sujet original trait√© avec ma√ģtrise.