Marie-Antoinette : Le Roman de ma vie

LECLERCQ Eric

La reine de France, guillotinée en 1793, est maintenant au paradis et raconte sa vie. Relatant rapidement son éducation très protégée, elle se trouve, par son mariage, lancée dans une cour pleine d’intrigues ; elle cite erreurs et imprudences qui en découlèrent, évoque son amour maternel, bien connu et la personnalité du roi dont les qualités de douceur et d’honnêteté se retournent contre lui… Les francs-maçons et les clubs répandent l’esprit révolutionnaire, et grâce à des agitateurs professionnels, faussent l’information et conduisent la société au chaos et à la misère. Les difficultés financières du royaume sont décrites avec clarté, ainsi que la profonde charité des souverains et l’affection qu’ils rencontrèrent, contrastant avec la haine des révolutionnaires. La position de l’auteur, historien normand, est étayée par une riche documentation pleine de détails significatifs et de citations référencées. Mais faire parler une reine de jadis est une gageure : ce plaidoyer est émaillé d’anachronismes, de tournures défectueuses et de fautes d’orthographe. (E.B. et C.-M.T.)