Maman dans tes bras

BRAVI Soledad

Plus de céréales, où sont passées les baskets rouges, construire une tour avec des briques – le cher trésor appelle sa mère. Dans les cas d’urgence, il crie, bouche largement ouverte : Maman ! J’ai faim ! ou J’ai fini !! (devinez en quelle circonstance). Il sait être tendre et réclamer un câlin ou l’asile des genoux maternels. Ou plaintif quand il ne se sent pas bien. Et même obligeant : Y’a ton téléphone qui bouge… ou je peux t’aider à casser les oeufs ?Les demandes s’inscrivent en cursive dans une bulle sur des aplats de couleurs composées et variées. On ne voit parfois que le bas du corps de la mère mais le gamin est toujours là, campé fermement dans toutes les situations du quotidien. Finalement il crie Papa ? Papa ? La question suivante peut surprendre mais conclut bien le récit. Bien vu et plein d’humour.