Madelon et les oursons.

JAGTENBERG Yvonne

Madelon a beaucoup d’oursons. Quand sa tante L√©a lui en apporte un de plus, en rentrant de voyage, elle ne sait pas o√Ļ le mettre : il n’y a plus de place dans son petit lit. Elle d√©cide de distribuer quelques uns de ses anciens oursons autour d’elle, confie les autres √† sa tante L√©a pour les offrir √† des enfants de pays lointains. Il y a de la place pour le nouvel arrivant, celui qui a tant besoin qu’elle le soigne‚Ķ

Madelon est gentille, g√©n√©reuse et sa gentillesse sera comprise des petits. Le format, les dessins aux lignes simples et aux fonds de couleurs vives sont tr√®s lisibles. N√©anmoins, il reste une impression de froideur, peut-√™tre √† cause des visages inexpressifs de Madelon, et d’une certaine rigidit√© de l’ensemble.