L’orage approche (En sautant dans le vide ; 2)

MAN

& &

 

Barcelone. Luna lance un d√©fi, un nouveau¬†¬ę parkour ¬Ľ encore plus p√©rilleux √† ses deux compagnons avec lesquels elle saute de toit en toit (Le premier pas, LJA/NB mai 2008). Mais incapable de faire face √† la hausse de son loyer, elle accepte de loger dans l’atelier lib√©r√© par les parents d’Edu, renfor√ßant ainsi la tension entre les deux gar√ßons. Raul rate un saut et s’√©crase. Amput√© d’une jambe, il lui faudrait une proth√®se co√Ľteuse pour courir √† nouveau. Son fr√®re Hector fait appel √† ses connaissances les moins recommandables.

Cet √©pisode dramatique exacerbe les sentiments des trois protogonistes mais ne leur permet ni de les clarifier ni de se les exprimer vraiment. Graphisme et d√©coupage dynamiques en rendent compte dans la derni√®re page dans cinq longues vignettes verticales : Luna en pleurs sous la pluie, Hector rayant des noms sur un cornet, Raul recroquevill√© sur son lit, Edu d√©chirant ses projets de BD, et un myst√©rieux individu qui affiche un sourire sardonique sous sa capuche rouge, t√©moin de luttes de gangs √† l’arri√®re-plan. √Ä suivre, √©videmment. √Člu meilleur manga espagnol au Salon de Malaga 2008.¬†