Loin de quoi ?

SAGALOVITSCH Laurent

Au bord de la déprime, le narrateur, un certain Simon Sagalovitsch, la trentaine, décide de quitter la France qu’il considère comme moribonde et antisémite, pour s’installer « loin de nulle part » à Vancouver. Il laisse une mère juive à l’affection dévorante, son amie Léa à qui il a refusé de faire un enfant… Monika, jeune Hollandaise rencontrée à l’aéroport, est devenue sa colocataire, puis sa maîtresse. Si elle est accro au cannabis, lui, paumé, hypocondriaque et sans ressort, zappe indéfiniment à la télé et a bien du mal à se prendre en mains : seul son Temesta quotidien le rassure ! Il se rend au consulat français ; l’attaché culturel le charge de pompeuses conférences sur la littérature…

 

Dans ce roman sans doute autobiographique, sur fond de judéité et de football, l’auteur exprime son obscur mal-être quasiment atavique. Malgré le pessimisme ambiant, le style parlé et inventif de cette apparente autodérision s’accompagne d’un humour incisif. Le lecteur appréciera des portraits pittoresques et une atmosphère canadienne singulière.