L’oeuvre noire

LYON Philippe

Manuel Kross, la cinquantaine virile et affirmée, est capitaine à la Crim’. Parmi les événements macabres qui, à Paris, sont quasi quotidiens, deux corps affreusement déchiquetés retiennent tout particulièrement son attention. Grand banditisme, monde de la drogue, mafia chinoise, milieu des jeux et des paris clandestins, redoutable psychopathe ?… Peu à peu une équipe très efficace, sous son autorité qui ne l’est pas moins, découvre des pratiques d’une cruauté extrême que l’on croyait appartenir à une époque très ancienne.  Ce premier roman de Philippe Lyon, scénariste, débute sur deux intrigues parallèles un peu confuses : le lecteur doit s’adapter à une multitude de personnages. Mais soudain le rythme monte en puissance, les événements s’entrechoquent, policiers et malfrats s’affrontent dans un combat à armes égales qui ne pourra se terminer que dans la violence – appuyée cependant sur la tactique et la ruse. Certains passages sont un peu faibles – bavards, sentimentaux ou trop longs – mais les portraits sont bien campés et même finement observés, le capitaine étant particulièrement attachant. Une belle énergie et une écriture vigoureuse. (L.D. et M.-C.A.)