L’ivresse du kangourou et autres histoires du bush

COOK Kenneth

Dans le bush australien, les lézards à collerettes voyagent en avion et effraient le pilote, un kangourou se saoule en absorbant avec délices les résidus de houblon rejetés par une brasserie, des land-cruisers sillonnent le désert conduites par des hommes rudes qui ingurgitent des litres de bière, les aborigènes vivent cent cinquante ans et ont des pouvoirs surnaturels. Dans ce dernier volet de la trilogie des « autres histoires du bush » (La vengeance du wombat, NB mars 2010), Kenneth Cook (1927-1987) poursuit ses chroniques vivantes et pleines d’humour et anime par sa verve et son coup d’oeil malicieux tout ce monde humain et animalier de l’“outback” australien dans lequel il a baroudé avec bonheur et bonhomie. En parallèle, il dresse un portrait plein de dérision de son héros, son double, trop gros, maladroit, et grand buveur, comme beaucoup d’Australiens… Ces nouvelles légères et pleines de détails, contant un univers bien éloigné du nôtre, sont réjouissantes.