L’incroyable journal de monsieur Cochon

STAMP Emer

Cochon vit heureux à la ferme avec son ami Canard, même si les Poulets sont bien méchants. Très gourmand, il bénit le fermier qui lui donne jour après jour de la bonne pâtée pour l’engraisser. Mais  Canard lui fait comprendre le sort qui l’attend. Cochon se sent trahi et pour ne pas finir en rôti, il embarque dans une fusée fabriquée par les Poulets, destination Pluton !

 

Ce Cochon-là s’adresse au lecteur par le biais de son journal intime. Dans un décor country des années 50, l’animal naïf et balourd passe en revue tous les habitants de la ferme. Comme il se doit, le goret écrit comme un cochon avec un style direct et très familier. Foin de la syntaxe et de l’orthographe, son journal est truffé de taches, d’onomatopées, de dessins, de mots déformés qui tournent au verbiage. La typographie épouse les variations de ses humeurs.  Cela donne une lecture facile si on adhère au style et à l’humour gras de ce cochon. Un roman truculent, rocambolesque où, au sens propre (si on peut dire), pets et crottin sont les moteurs du récit. (F.E. et M.T.)