L’important c’est d’avoir connu l’amour.

NICOLLE Christophe

& &

 

Commencer une carrière de célibataire : un programme difficile pour le narrateur qui vient de se séparer de sa femme. La mort de son père l’avait déjà fortement ébranlé, mais que dire lorsque celle que vous aimez encore, qui habite toujours un coin de votre tête, vous quitte ? Retrouver de vieux amis dans le même cas, qui s’intéressent à vous et très vite parlent de leurs propres problèmes, beaucoup plus dramatiques ? S’enfoncer dans la solitude (plateau-télé, film de Clint Eastwood et plaque de chocolat), draguer au café, sur Internet, mais ça n’est pas son truc : angoissé, il est lamentable. L’ennui, le chômage, la déprime, il va s’offrir un psy. Faut-il être amoureux pour être heureux ? Il faut redémarrer seul, affronter ses démons. Il a vécu un grand amour, l’important est là. Il n’en guérira pas, deux ans ont passé, le divorce est prononcé.

 

L’auteur a l’âge de son narrateur : avec distance, nostalgie, tendresse et humour, en de courts chapitres, il s’étudie, se raconte, avant, pendant, après. Un premier roman état des lieux, bref, bien ciblé, qui est tout à fait dans l’air du temps.