Li et ses dessins magiques. Un conte de Chine

IVANOVITCH-LAIR Albena, FRONTY Aurélia

Li, un jeune homme sans le sou, rêve de dessiner et de posséder de belles craies d’art. Un marchand, apitoyé, lui offre un petit morceau de craie blanche. Li trouve une pierre plate et s’empresse de dessiner un buffle qui l’aiderait à labourer. Le lendemain, stupeur. L’animal est bien vivant. Les dessins d’un manguier, d’une jeune fille deviennent également réalité. Hélas, le gouverneur de la province, jaloux, s’empare de ses biens et de son aimée. Li parviendra-t-il à affronter le tyran ?

Ce conte écrit dans une langue descriptive et vivante met en valeur le pouvoir de l’expression artistique (peinture et calligraphie, arts majeurs chinois) face à la tyrannie. On y retrouve le tigre, un des sujets favoris des peintres. On suit avec confiance cette belle histoire où le faible triomphe et où l’illustration maintient le ton entre rêve et réalité. Les dessins élégants et traditionnels représentent les humains au travail, la nature, avec force détails précis. Le récit est accompagné d’un carnet documentaire intéressant sur la Chine, ancienne et d’aujourd’hui. Dès 8 ans.