Lettres perdues (Halloween Blues ; 5)

MYTHIC, KAS

& & &  

À New Salem, un responsable de la Poste apporte Ă  la police une enveloppe Ă  l’adresse incomplĂšte, dont les lettres ont Ă©tĂ© dĂ©coupĂ©es dans un journal. À l’intĂ©rieur, une demande de rançon rĂ©digĂ©e pareillement. Qui est le destinataire ? Aucun enlĂšvement n’est dĂ©clarĂ©. Le fringant policier Forester Hill et ses Ă©quipiers font le tour des Ă©coles et des domiciles pour chercher qui est manquant.

Le scĂ©nario installe le lecteur au coeur de l’intrigue, aux cĂŽtĂ©s des policiers, lui faisant suivre leurs raisonnements et partager leurs Ă©motions, maintenant l’intĂ©rĂȘt jusqu’au dĂ©nouement final. L’épisode est trĂšs dĂ©connectĂ© du problĂšme personnel rĂ©current de Forester continuellement tourmentĂ©, dans les planches inaugurales et finales, par le fantĂŽme de son Ă©pouse Dana, pulpeuse et antipathique star de cinĂ©ma dans l’assassinat de laquelle il pourrait avoir une responsabilitĂ© (Point de chute, LJA Avril 2007). Mais on en doute, Ă©tant donnĂ©e son intĂ©gritĂ© Ă©vidente ! Le dessin rĂ©aliste de cette sĂ©rie policiĂšre des fifties amĂ©ricaines reste impeccable de prĂ©cision et d’élĂ©gance.