L’espoir en contrebande

DAENINCKX Didier

Un ex-détective, retiré dans son village natal, enquête sur le meurtre de deux majorettes et retrouve les membres de la chorale de sa jeunesse. Un jeune garçon, amoureux du canal de l’Ourcq, monte sur une péniche qui transporte des livres anciens vers la Grande Bibliothèque et y subtilise un ouvrage consacré aux rivières franciliennes. Une égérie d’un groupe de rock mythique est devenue une vieillarde anorexique. Une kinésithérapeute désargentée gagne au loto grâce au billet acheté pour une vieille patiente qu’on vient d’assassiner. Saint Denis avait-il « prévu » la construction du grand stade de France ?… Didier Daeninckx, auteur prolifique (Galadio, NB juin 2010), rassemble ici vingt-six nouvelles, dont certaines ont déjà été publiées. Noires ou légères, sérieuses ou drôles, elles vont de la parodie déjantée de notre société – qui stigmatise ses « maillons faibles », mais tolère, voire exalte, les fous de foot, de tennis télévisé, de vitesse – à des récits inscrits dans l’Histoire : traite des Noirs, dernier lifting de Silvio B., armes de contrebande livrées par l’État aux républicains espagnols. Si certaines nouvelles sont extrêmement minces, on retrouve son goût du réalisme, son humour parfois vachard mais efficace.