Les Tisserands de la Licorne.

BOURDON Françoise

Apr√®s une nouvelle dispute avec son ivrogne de p√®re, Jos√©phine est oblig√©e de se r√©fugier √† Sedan. Au village, elle a vu sa m√®re s’√©puiser sur le m√©tier √† tisser familial, tout en mettant au monde sa nombreuse prog√©niture. Elle n’a aucune envie de faire de m√™me. Elle fait la connaissance de J√©r√īme Desprez, l’unique h√©ritier des fabriques de draps ¬ę La Licorne ¬Ľ. Apr√®s quelques mois de bonheur, J√©r√īme trouve la mort lors des violents affrontements qui ont pr√©c√©d√© la capitulation de Sedan en 1870. Attendant un enfant, rejet√©e par la m√®re du jeune homme, Jos√©phine saura se prendre en main et‚Ķ d√©cidera de se venger.

 

Avec le m√™me talent que dans Le Ma√ģtre Ardoisier (NB juillet 2004), l’auteure situe son histoire dans le Nord-Est de la France, sa r√©gion natale. Elle campe une femme courageuse, passionn√©e, qui renoncera √† l’homme qui l’aime depuis longtemps pour se consacrer √† son entreprise et accompagner la transformation des tissages : des m√©tiers familiaux aux grandes fabriques modernes regroup√©es.