Les petits riens de Lewis Trondheim (Un arbre en furie ; 7)

TRONDHEIM Lewis

Trondheim travaille chez lui, prend sa voiture, suit une Porsche, prend le TGV, fait des rencontres, voyage, visite des pays comme l’Écosse ou le Canada … En résumé, il mène la vie de n’importe quel Français-moyen aisé. La différence qui le distingue de ce modèle, est qu’il ne se sépare jamais de son carnet de croquis ; tout ce qu’il voit devient objet d’observation, transformé immédiatement en images jetées sur une page en quelques coups de crayons. Déjà 6 volumes ont paru.

Ce septième tome est bien dans la ligne des précédents, et propose, sans avoir à faire le moindre effort, des instantanés minuscules, dérisoires, éclairés souvent par un petit trait d’humour qui incite à continuer de feuilleter les pages pour, à nouveau, sourire doucement. Merci à l’auteur de cultiver et transmettre cette capacité à s’émerveiller de tout, à garder un regard attentif et prévenant à chaque instant présent. (Y.H. et Br.A.)