Business Circus (Open Space ; 1)

JAMES

& & &

 

Hubert arrive dans l’entreprise comme stagiaire et dĂ©couvre l’envers du dĂ©cor, les mensonges, les lĂąchetĂ©s, les compromis, les solidaritĂ©s opportunistes qui composent la vie quotidienne d’une entreprise semblable Ă  beaucoup d’autres. Le directeur si humain, si ouvert
 Enfin, c’est ce qu’il faut faire semblant de croire. Et puis, les chefs de services et les petits chefs, en gĂ©nĂ©ral jaloux de leurs prĂ©rogatives, tous convaincus d’ĂȘtre indispensables Ă  l’entreprise.

 

Le parcours de ce stagiaire est criant de vĂ©ritĂ©. La succession de gags dans des mises en page rĂ©guliĂšrement rigides pourrait lasser, mais l’humour au vitriol de l’auteur permet de rire d’anecdotes qui rappellent Ă  chacun, hĂ©las, des souvenirs. Le choix de croquer chaque personnage sous forme d’un animal accentue le recul et fait accepter de bon coeur le constat dĂ©sabusĂ© de l’auteur. De plus, le trait simple, proche du dessin de presse, jouant sur les couleurs plutĂŽt que sur le rĂ©alisme pour diffĂ©rencier les espaces, met en valeur le dialogue sans focaliser l’attention.