Les ombres de l’Araguaia

GRAMMONT Guiomar de

Un carnet tombe dans les mains de Sofia dont le frère Leonardo a disparu depuis vingt ans. Ce journal à deux voix retrace le quotidien et les amours des guérilleros qui, au coeur de l’Amazonie, dans l’Araguaia, s’opposaient dans les années 1970 à la dictature militaire au pouvoir depuis 1964. D’obédience communiste, ces soixante-dix universitaires utopistes qui voulaient améliorer le sort des paysans misérables se battaient contre dix mille soldats. La plupart ont disparu. Définitivement ? …  C’est le premier livre traduit en français de Guiomar de Grammont. Avec une certaine objectivité, il fait alterner la lecture du journal et, de nombreuses années plus tard, les recherches de Sofia, entraînant le lecteur dans la récente histoire politique du Brésil et dans des sites aussi différents que la forêt amazonienne, Brazilia, Belém… jusqu’à Cuba. Les réflexions sur le pardon, le souvenir et la découverte de vérités qui dérangent sont certes intéressantes mais sans doute faut-il avoir quelques liens avec l’Amérique du Sud pour se laisser entraîner dans cet univers.  (D.D. et M.S.-A.)