Les loups ne grimpent pas aux arbres ; ill. de Marie Deparis.

SYLVANDER Matthieu, DEPARIS Marie

L’hiver, il neige et tous les animaux de la for√™t n’ont plus rien √† manger. Monsieur le loup a tr√®s, tr√®s faim et il d√©vorerait bien le gentil √©cureuil cach√© dans un arbre creux. Il veut bien attendre : les loups ne grimpent pas aux arbres ! De nouveaux visiteurs approchent, un renard, un lynx et un blaireau. Un dialogue savoureux s’instaure avec le loup : chacun aimerait d√©vorer l’autre, qui de l’√©cureuil au petit go√Ľt de noisette, de la poule au petit go√Ľt de ma√Įs… Mais tout le monde s’en va, l’√©cureuil rentre dans son trou pour d√©guster ses noisettes, le loup attend…

Un texte bien rythm√© o√Ļ l’humour de l’illustration fait recette : c’est le plus petit, l’√©cureuil, qui a raison du plus fort. Le dessin cerne des personnages aux attitudes antropomorphes et les expressions lisibles d’animaux en gros plan qui se d√©tachent sur un d√©cor minimaliste. √Čmotion et humour garantis.