Les Loups de Fenryder.

COVIN Alec

Une petite fille est d√©capit√©e par une folle, pourtant morte dans un asile sept ans auparavant, des enfants sont attaqu√©s dans une piscine par un requin qui dispara√ģt aussit√īt, un jeune gar√ßon meurt de peur en voyant une ¬ę¬†Chose¬†¬Ľ. Autant de drames horribles attribu√©s aux adeptes d’une soci√©t√© secr√®te dont les membres doivent prouver leur extr√™me cruaut√© pour √™tre agr√©√©s par le Ma√ģtre, le g√©n√©ral sudiste Fenryder, officiellement d√©c√©d√© en 1865 et pourtant miraculeusement conserv√© dans un sarcophage magique.

Alec Covin, certainement un admirateur de Stephen King, √©crit un premier roman, situ√© en Louisiane, qui se veut un roman d’horreur et d’angoisse. Comme souvent chez Stephen King, un petit gar√ßon menac√© par un danger inconnu est au coeur du r√©cit. Mais si les premiers chapitres r√©ussissent √† rendre cr√©dible la mont√©e de la peur et de l’inqui√©tude, le lecteur est d√©√ßu par le caract√®re parfaitement rocambolesque du d√©nouement.