Les Locaux

COSMEUR Frédéric

Le titre ne d√©signe pas l’√©tablissement psychiatrique savoyard dans lequel est soign√©e la narratrice, mais le type des pensionnaires dont elle a entrepris d’√©crire l’histoire. Les Locaux sont des √™tres bien ancr√©s au pays, Yuma en Savoie, Lucia en Bretagne, la narratrice elle-m√™me aux √Čtats-Unis, mais inachev√©s et incertains d’eux-m√™mes en raison d’une relation passionnelle maladive datant de l’enfance.

¬†¬†L’√©criture ne manque pas de personnalit√©, clinique et lyrique, usant de descriptions minutieuses ou d’all√©gories ampoul√©es, du parler patois et de mots rares, cr√©ant ainsi une atmosph√®re irr√©elle √† la hauteur de l’√©tranget√© des personnages. La construction alambiqu√©e en ¬ę pr√©ludes ¬Ľ, ¬ę interludes ¬Ľ et ¬ę histoires de‚Ķ ¬Ľ appara√ģt tr√®s artificielle. Le tout forme un jeu litt√©raire √©nigmatique et √©th√©r√© qui conserve pour lui ses cl√©s. Ses h√©ros, sans doute √† plaindre, n’√©meuvent gu√®re la sensibilit√© du lecteur.