Les espionnes racontent : CIA, Mossad, KGB

AEBERHARDT Chloé

Une journaliste curieuse interviewe des professionnelles du renseignement grâce à une relation à la DGSE. L’affaire n’est pas simple. Que de dérobades, de secrets bien gardés, de refus polis, aussi chaque rencontre est-elle vécue comme un miracle. Surgissent alors des épisodes de la guerre froide, les solutions d’un certain nombre de crises internationales, et les noms réels resteront secrets ! Les femmes rassurent, passent inaperçues, changent d’apparence de façon particulièrement convaincante… On ne saurait les réduire à de vulgaires séductrices. Accomplies avec une rare conscience, parfois avec jubilation, les missions sont impressionnantes. Les femmes rencontrées, retraitées, sportives en général, souvent seules, montrent la difficulté de cette vie qui génère méfiance et solitude : les rencontres se font par des amis. L’auteur a fait bien sentir le sexisme d’une organisation très masculine. On va des deux Allemagnes à la Russie, des Etats-Unis à l’Angleterre et à la Belgique, avec, cerise sur le gâteau, une dame du Mossad qui invite l’auteur chez elle… Un moment enthousiasmant ! (E.B. et A.Be.)