Les cris de l’innocente

DOW Unity

& & &

 

Au Botswana, dans les années 1990. Un officier de police, qui opère pour le compte d’hommes influents, enlève une enfant dans un collège avec la complicité du proviseur adjoint. Beaucoup plus tard, l’arrivée d’une jeune fille dans le village où elle doit effectuer son service national fait resurgir le souvenir de la fillette disparue et de l’enquête truquée qui avait conclu à une mort accidentelle. Elle fait alors appel à des amies avocates pour défendre la cause des villageois persuadés qu’il s’agit en fait d’un crime rituel.

 

Ce roman d’Unity Dow, juge au Botswana, nous plonge dans un univers très éloigné des sociétés occidentales. L’auteure y décrit sans concession une société tiraillée entre traditions et modernité, dominée par les hommes, où le simple citoyen subit arbitraire et humiliations. L’intrigue est rigoureuse et les personnages, attachants ou cyniques, très réalistes. La narration, dépourvue de tout sentimentalisme et souvent teintée d’une ironie amère, entraîne inexorablement le lecteur vers un dénouement terrible.