Les brumes de Montfaucon.

POUGET Anne

¬†Hanin est juif. Au temps de Saint Louis, les brimades se multiplient contre les siens, on leur attribue bien des crimes et l’adolescent voit successivement p√©rir son p√®re puis son oncle. √Ä Paris, il se fait un ami et survit comme fossoyeur en enterrant les corps des supplici√©s. Fid√®le, pr√™t √† mourir plut√īt que de trahir le secret d’une amie, il finit par accepter de renier en apparence sa religion, bien d√©cid√© √† continuer √† se battre pour la libert√© et le droit d’√™tre heureux.

L’histoire tient en haleine, avec des moments tr√®s forts et un contexte saisissant. On peut malgr√© tout penser que l’auteur fait preuve de complaisance morbide, multipliant les pers√©cutions √† l’encontre de son h√©ros, insistant sur les descriptions de gibets et autres lieux de supplice. Un concentr√© d’horreur, int√©ressant et bien √©crit, avec une intention p√©dagogique marqu√©e.