Les brumes de Montfaucon.

POUGET Anne

 Hanin est juif. Au temps de Saint Louis, les brimades se multiplient contre les siens, on leur attribue bien des crimes et l’adolescent voit successivement pĂ©rir son pĂšre puis son oncle. À Paris, il se fait un ami et survit comme fossoyeur en enterrant les corps des suppliciĂ©s. FidĂšle, prĂȘt Ă  mourir plutĂŽt que de trahir le secret d’une amie, il finit par accepter de renier en apparence sa religion, bien dĂ©cidĂ© Ă  continuer Ă  se battre pour la libertĂ© et le droit d’ĂȘtre heureux.

L’histoire tient en haleine, avec des moments trĂšs forts et un contexte saisissant. On peut malgrĂ© tout penser que l’auteur fait preuve de complaisance morbide, multipliant les persĂ©cutions Ă  l’encontre de son hĂ©ros, insistant sur les descriptions de gibets et autres lieux de supplice. Un concentrĂ© d’horreur, intĂ©ressant et bien Ă©crit, avec une intention pĂ©dagogique marquĂ©e.