Les aventuriers de l’absolu

TODOROV Tzvetan

Tout individu aspire √† un accomplissement, une pl√©nitude int√©rieure. Pendant des mill√©naires cette qu√™te d‚Äôabsolu fut v√©cue dans le cadre religieux. Depuis deux ou trois si√®cles, au divin ont fait place des valeurs purement terrestres. Pour √©clairer sa recherche de perfection, Tzevan Todorov, philosophe (M√©moire du mal, tentation du bien, NB f√©vrier 2001), interroge les destin√©es de trois √©crivains qui ont choisi librement leur projet de vie¬†; il fait intrusion dans leur intimit√© en privil√©giant leur correspondance. Victimes des doctrines dualistes, manich√©isme et gnosticisme, opposant radicalement mati√®re et esprit, ils op√®rent une rupture entre r√©alit√© et id√©al, les amenant √† n√©gliger certaines dimensions humaines essentielles, rapport √† autrui, attrait pour le bien‚Ķ d‚Äôo√Ļ leurs fins tragiques¬†: d√©ch√©ance physique et psychique d‚ÄôOscar Wilde, longue et douloureuse d√©pression de Rilke, impasse personnelle et politique de Marina Tsveta√Įeva la conduisant au suicide.

 

Le culte du beau pouss√© jusqu‚Äô√† supplanter l‚Äô√©thique chez nos trois ¬ę¬†aventuriers de l‚Äôabsolu¬†¬Ľ am√®ne Todorov √† des r√©flexions subtiles, originales, sur quelques √©crivains. On appr√©cie la p√©n√©tration de cet humaniste qui nous invite √† illuminer notre quotidien de l‚Äôint√©rieur.