Les atticistes

GREEN Eugène

Am√©d√©e Astrofolli, n√© en 1930, se distingue parmi les grands esprits et dans les cercles de dames fortun√©es en cr√©ant le mouvement des atticistes, citadelle de la mesure et du bon go√Ľt fran√ßais √©rig√©e contre la barbarie. Au comble des honneurs, il entre √† l‚ÄôAcad√©mie de l‚Äô√Čternelle jeunesse… o√Ļ l‚Äôon entendra bient√īt parler de Marie-Albane de la Gonnerie. N√©e en 1950, son √©ducation aristocratique l‚Äôa conduite en mai 68 sur les barricades. Elle devient l‚Äô√©g√©rie de la R√©volution Culturelle. S√©miologue √©minente, un temps f√©ministe (mouvement F√©mi-no-m√Ęle), elle combat pour la m√©ta-litt√©rature (graffitis dans les toilettes, etc.). Tout oppose ces temp√©raments volcaniques et leurs √©chauffour√©es alimentent les colonnes du Globe, de D√©tonation ou de Ch√©rubin. Mais l‚ÄôHistoire est pleine de surprises.¬†Eug√®ne Green, homme de th√©√Ętre, cin√©aste, √©crivain (La Reconstruction, NB septembre 2008), conna√ģt les milieux dont il parle. Leur parodie joyeuse et outranci√®re, la bouffonnerie des situations, les trouvailles stylistiques font sourire malgr√© (ou pour) leur pertinence meurtri√®re. Seuls parmi ces marionnettes, des jeunes de banlieues montrent quelque humanit√©. Les cl√©s sont √† trouver. Un atout de plus pour ce livre qui r√©sume all√©grement un demi-si√®cle de vie intello-mondaine.