L’Empreinte de l’homme

FAULKS Sebastian

& & &

 

√Ä la fin du XIXe si√®cle, deux hommes que leurs origines s√©parent deviennent amis et projettent de s‚Äôassocier, une fois leurs √©tudes termin√©es. Jacques est breton, fils de paysan, et s‚Äôoriente vers la m√©decine ali√©niste avec l‚Äôespoir de sortir un jour son fr√®re de la d√©mence. Thomas est anglais et, bien que po√®te, devient neurologue. Pav√© de travail et de doutes, au prix de nombreuses autopsies, leur chemin les m√®ne √† la r√©ussite, tant professionnelle que personnelle. Toute leur vie, √† l‚Äôimage de leurs ma√ģtres Charcot, Esquirol ou Pinel, ils vont passionn√©ment chercher √† d√©couvrir la racine du mal dont souffrent les d√©ments.

 

Cette √©pop√©e, Sebastian Faulks la reconstitue dans toute sa rigueur historique, des amphith√©√Ętres de la Salp√™tri√®re aux longues communications des deux m√©decins. Son talent de romancier (Les d√©senchant√©s, N.B. juil. 2002), y m√™le la dimension humaine et intime en une alerte et romantique chronique familiale. Cet ouvrage cons√©quent, rigoureusement document√©, o√Ļ les personnages ont une √©toffe, retrace les balbutiements de la m√©decine ali√©niste et le parcours de ces hommes qui tent√®rent de porter un autre regard sur la folie.