L’empire des cimes

LÉVY Didier, MANIEZ Martin

 

Dans un arbre immense, un empire, dont les enfants, dès l’âge de onze ans, s’envolent sur des fleurs pour découvrir le monde. Sous le règne de Cléoma, les fleurs, soudain fanées, coupées, ne peuvent plus emporter les enfants. Cassius, presque en âge de partir, voudrait bien que le mystère soit résolu… Si l’histoire, très allégorique, peut se lire aisément en tournant les pages une à une, il faut déployer les six mètres de l’immense frise qu’est en réalité le livre pour contempler, au dos de l’histoire, l’univers de l’arbre dans toute son originalité : du bout de la longue branche jusqu’auprès du tronc, un monde intemporel, comme suspendu dans le temps et l’espace, a pris place dans un dessin foisonnant et méticuleux, truculent, où l’oeil n’en finit pas de se promener le long des passerelles pour se perdre dans l’arbre imaginaire. (Sarbacane. 23 €)