Le ventre du Crocodile

BARDOUL Olivier, JANIN Marion

Un enfant imagine qu’il a 7 ans, qu’il a un chat et joue Ă  chat perchĂ© avec lui, grimpe aux rideaux, devient un homme-singe dans la jungle ; il aurait alors un tigre dressĂ© comme compagnon, avec lequel il plongerait dans l’eau. LĂ , il croiserait un crocodile, qu’il narguerait, mais le saurien lui arracherait la tĂȘte de ses machoires puissantes. Fin de l’histoire ? Certes non ! La tĂȘte, dans le ventre du crocodile, dĂ©couvrirait Ă©merveillĂ©e mille trĂ©sors… jusqu’Ă  ce que le chagrin s’impose. Alors la mĂšre interviendrait pour le sauver. L’histoire suit les rĂȘveries, les envies d’aventure et les humeurs d’un jeune enfant ;  l’idĂ©e que, dans l’imaginaire, rien n’est impossible, est exploitĂ©e avec inventivitĂ©. Qu’en dirait un psychanalyste ? Le beau dessin au trait fin l’accompagne avec bonheur. L’enfant entre en scĂšne sur un fond blanc ; sa chambre apparaĂźt quand il commence Ă  se travestir en homme-singe, et de nombreux dĂ©tails montrent qu’elle est prĂȘte Ă  se mĂ©tamorphoser en jungle tropicale. Le dessin se fait luxuriant pendant l’aventure (bien qu’utilisant les couleurs avec sobriĂ©tĂ©), puis revient progressivement Ă  l’Ă©pure. Un album entre dĂ©sir d’autonomie et besoin de protection, au charme un peu exigeant, riche en hypothĂšses d’interprĂ©tation. (M.D.)