Le Testament d’Ariel Sharon.

GURFINKIEL Michel

& & &

 

Enclin à outrepasser les ordres reçus mais sachant imaginer des stratégies fulgurantes pendant la guerre des Six jours, l’un des principaux acteurs de la reconquête du Sinaï, dans le conflit de Kippour, Ariel Sharon sauve Israël en traversant le canal de Suez par un pont de bateaux jeté en travers du lac Amer. Après une existence mouvementée, élu Premier ministre, il constitue un gouvernement d’union nationale en 2001, moment de grandes menaces pour Israël : deuxième Intifada, hyperterrorisme. Il décide et mène à bien l’évacuation de Gaza ; de diable il devient le général de Gaulle israélien. Avec son ancien adversaire Shimon Perez, il crée un nouveau parti centriste.

 

Michel Gurfinkiel a bien connu Ariel Sharon ; admirateur de ce visionnaire, génial improvisateur, il aurait tendance à justifier ses interventions brutales probablement imputables à ses combats au sein de la Haganah. Néanmoins, à défaut d’une stricte impartialité, reste l’intérêt, en relisant l’histoire récente de façon alerte, de pénétrer la forte personnalité de ce stratège ; au-delà de ses apparentes contradictions, il s’est érigé en responsable de la sécurité de son peuple sur la terre.