Le rubis des Templiers

MOLIST Jorge

& &

 

La jeune Cristina, avocate à New York, reçoit de son parrain espagnol, décédé depuis treize ans, une magnifique bague ornée d’un rubis ; elle apprend que ce bijou maléfique aurait appartenu au dernier Maître des Templiers. Invitée à l’ouverture du testament, elle part pour Barcelone où elle retrouve ses cousins, Luis et surtout Oriol qu’elle a aimé dans son enfance. Les dernières volontés du défunt les lancent dans une chasse au trésor dangereuse, à partir d’un triptyque gothique ; ils rencontreront le dernier des Templiers et de nombreuses aventures…

 

Malgré des péripéties peu crédibles où s’entremêlent des cauchemars sur l’effondrement des Twin Towers, les dernières batailles de l’Ordre contre les Maures, avec des promenades dans la ville de Barcelone et des considérations sur la peinture ancienne, le lecteur se laisse entraîner dans cette quête échevelée jusqu’à une fin décevante. C’est le premier roman d’un historien espagnol, au style aisé et efficace malgré des digressions longuettes.