Le Roman de Vienne.

CARS Jean des

L’auteur retrace l’évolution politique, artistique et culturelle de la capitale. De la menace turque à la deuxième guerre mondiale, en passant par les splendeurs de l’Empire austro-hongrois, il évoque les grands moments de l’Histoire et décrit leur répercussion sur la ville. Il s’attache aux portraits de dirigeants marquants, Marie-Thérèse, Metternich, François-Joseph, de quelques personnages influents, Autrichiens, Viennois, parfois étrangers, tels Talleyrand, Bernadotte ou le tsar Alexandre Ier. La musique, avec Haydn, Mozart, Beethoven, les Strauss et le règne de la valse, Brahms, Mahler, tient une place importante.

 

Il en est de même pour les Beaux-Arts et la littérature, palais impériaux, musées, églises, constructions de l’Art Nouveau largement décrits, et mise à l’honneur d’artistes, Gustave Klimt, Otto Wagner, d’intellectuels, Théodore Herzl, Stefan Zweig, Sigmund Freud.

 

Bien documentée, cette “biographie” d’une ville qui a gardé de son passé prestigieux un remarquable patrimoine architectural et culturel se lit avec plaisir. Les chercheurs n’y trouveront aucune révélation, les tenants des amours princières aucune anecdote scandaleuse, mais l’essentiel est rapporté simplement. L’ouvrage est un aimable survol qui donne envie de mieux connaître Vienne.