Le renard de Morlange

SURGET Alain

Le comte Renaud de Morlange r√®gne en ma√ģtre intransigeant sur ses terres messines. Il brime les paysans, les humilie, pi√©tine leurs r√©coltes. Accabl√©s par les corv√©es, ils subissent le comportement outrancier du suzerain et de ses vassaux. Il pratique la m√™me attitude de rustre envers son √©pouse, la privant de sa libert√© de promenade car il craint que son voisin, Robert de Florange, ne la courtise. Un jour qu’il frappe un vieil ermite, celui-ci lui lance une mal√©diction : chaque mois, √† la pleine lune, il sera transform√© en renard et sera traqu√© √† son tour.¬†¬†Cette belle l√©gende est l’occasion d’une √©tude de la soci√©t√© hi√©rarchis√©e du Moyen √āge. La vie laborieuse de serfs et vilains contraste avec celle des seigneurs, occupant leur temps √† guerroyer ou chasser. Les tournois ont une grande place dans les loisirs car ils permettent d’asseoir sa notori√©t√©. Le vocabulaire, tr√®s riche et bien d√©fini, offre au lecteur (de pr√©f√©rence d√©j√† aguerri) de se plonger dans l’univers chevaleresque. L’enfant peut valider sa lecture au fil de chapitres courts. Des rep√®res visuels l’aident √† trouver l’aisance du d√©chiffrage dans sa progression selon le principe de la collection dyscool, en l’adaptant aux difficult√©s des dyslexiques. (M.-C.D. et O.F.)