Le Rapport Stein

LLOP José Carlos

√Ä Majorque, vers 1960, l‚Äôatmosph√®re reste alourdie par des secrets de la seconde guerre mondiale. Au coll√®ge de j√©suites, en milieu d’ann√©e, l’arriv√©e d‚Äôun nouveau, Stern, apporte un souffle d’air frais. Son v√©lo, orn√© d’une plaque du Vatican, ses v√™tements color√©s tranchent sur la grisaille ambiante. Ni les √©tranges rites scolaires, ni les bizarreries des professeurs ne semblent l’√©mouvoir. Ridorsa, le narrateur, qui vit avec ses grands-parents dans une atmosph√®re aust√®re et conventionnelle et ne conna√ģt ses parents que par des cartes postales, est fascin√© par Stern. Il d√©couvre, √©bloui, sa maison fleurie, ouverte sur la mer, o√Ļ sa soeur se prom√®ne toute nue.

 

Sur tous, grands et petits, p√®se le poids d‚Äôun non-dit. Mais les plus jeunes en font une sorte de jeu, jusqu’aux r√©v√©lations finales qui √©claircissent l’horizon. Jos√© Carlos Llop a choisi de faire parler un coll√©gien dont la fra√ģcheur et l’innocence all√®gent cette tragique histoire d’adultes. Un court roman tr√®s r√©ussi.