Le pinkie-pinkie.

PANURGIAS Basile

Bono, agent immobilier dans le VIIe arrondissement de Paris, est tr√®s imbu du pouvoir que cela lui donne et se veut le gardien de ‚Äúl‚Äôesprit civilis√© du VIIe‚ÄĚ. Il y vit en asc√®te dans un appartement vide de 200 m¬≤ en vente depuis un an. Une Sud-africaine, √† l‚Äôidentit√© fumeuse, la tr√®s belle Katherina, est int√©ress√©e par un loft meubl√© sur les quais, √† condition toutefois de rehausser les pieds du lit, √† cause de mal√©fiques croyances primitives modernis√©es sous le nom de ¬ę¬†pinkie-pinkie¬†¬Ľ. √Ä partir de l√† tout d√©rape et Bono est peu √† peu envo√Ľt√©, submerg√© par des fantasmes qui n‚Äôont rien de surnaturel et poussent Katherina vers la folie.

 

Anacoluthe (NB février 2000), épitaphes de défunts par site Internet interposé, donnait un roman original et déroutant, celui-ci l’est tout autant mais son écriture rapide, inventive, est ici au service d’un parisianisme décadent et d’un mal-être trouble qui, s’ils ne sont pas pris avec humour, pourront exaspérer.