Le Parc-aux-Cerfs.

PEYRAMAURE Michel

Apr√®s Les bals de Versailles (NB mars 2004) et Les F√™tes galantes, se cl√īt ici la trilogie consacr√©e √† l‚ÄôAncien R√©gime, autour de Louis XV le Bien-aim√©. Bastien Delorme, le narrateur, fils d‚Äôun mara√ģcher de Suresnes, a sauv√© une pauvresse de la noyade ; gr√Ęce √† cette Javotte, embourgeois√©e par son mariage avec un ‚Äúcommissaire en vins‚ÄĚ, Bastien, son amant, voit sa vie basculer. Bient√īt, lui aussi n√©gociant en vins √† Versailles, ami du premier valet de chambre du roi, il devient le t√©moin d‚Äôune vie de cour o√Ļ les favorites se succ√®dent : les demoiselles de Nesle, Madame de Pompadour, de modeste extraction, la du Barry, catin notoire, tandis que de ‚Äúpetites sultanes‚ÄĚ de plus en plus jeunes attendent le roi au ¬ę Parc-aux-Cerfs ¬Ľ, sa demeure versaillaise clandestine. C‚Äôest froufroutant, bien trouss√©, avec la grande Histoire et ses guerres sanglantes en toile de fond.

 

La course effr√©n√©e aux plaisirs de ce r√®gne au si√®cle des Lumi√®res, inconscient de sa d√©cadence, et de la r√©volution √† venir, est bien montr√©e, telle qu‚Äôelle dut √™tre : √ī combien lassante‚Ķ