Le loup

ROCHETTE Jean-Marc

C’est la nuit, dans le massif des Écrins. Une louve s’attaque à un troupeau, mais Gaspard fait feu et l’atteint mortellement, tandis que le louveteau parvient à survivre. Au printemps suivant, le jeune loup, poussé par la faim et la soif de vengeance, attaque à son tour. Il égorge vingt-cinq brebis et en pousse trois cents autres vers la falaise. Dès lors, c’est la guerre. La traque commence et conduit Gaspard au plus profond de la montagne, coincé par la tempête dans un refuge précaire, où il commence à avoir des visions. Le retour du beau temps marquera-t-il le retour à la vie ?   Dans ce bel épisode de la lutte mythique de l’homme et du loup, chacun est poussé jusqu’à des limites extrêmes où la donne est changée. Face aux rigueurs de la nature, la solidarité prend le pas sur le conflit et l’on verra un loup devenir presque plus humain que l’homme. Touchant aux mythes ancestraux, ce scénario plein d’espoir est magnifiquement servi par une image puissante. Très expressif, le dessin montre bien les sentiments animant le berger et ceux que l’on suppose chez le loup. Les étendues blanches des montagnes glacées sont aussi bien rendues que le foisonnement de la nature printanière. Un chef d’oeuvre. (P.P. et E.B.)