Le grand piano noir

SILLORAY Olivier

& &

 

Caroline ne r√™ve que d’une chose : r√©ussir l’entr√©e au Conservatoire de musique. De milieu modeste, ne pouvant s’offrir un piano, deux heures de transport s’imposent tous les jours. Un examen rat√© et la pression-d√©pression d√©truisent aussi ses rapports avec son p√®re au ch√īmage, l’obligent √† r√©fl√©chir sur son incapacit√© √† rompre avec K√©vin, amoureux d’elle. Cette √©tudiante bless√©e, √©cras√©e par le doute, incapable de percevoir l’admiration pour son talent derri√®re la s√©v√©rit√© de son professeur, saisira juste √† temps la main tendue de Jean-Charles, et la possibilit√© de jouer enfin sur un splendide piano.¬†¬†

Le r√©cit arrive √† cerner avec finesse les souffrances de l’adolescente, il r√©pond √† la question : ¬ę qu’est-ce qui fait qu’un artiste craque ou se d√©passe ? ¬Ľ. Au-del√† des difficult√©s √† vaincre, des rivalit√©s aigu√ęs aussi bien entre professeurs qu’entre √©l√®ves, de la solitude et de l’inattendu des rencontres, cette histoire centr√©e sur le monde de la musique fait comprendre que le v√©ritable artiste doit donner ce qui l’habite, exp√©rience heureuse ou malheureuse de la vie.