Le fant√īme du Cirque d’Hiver

BERNARD Fred, ROCA François

Les portes du Cirque d’Hiver s’ouvrent sur deux familiers de l’endroit. Dino, l’ara bleu et jaune, l’oeil droit prot√©g√© d’un cache noir qui lui donne un air de pirate, vol√®te, affol√©, en criant au fant√īme. Spirit le singe en uniforme rouge et or, sceptique, grommelle qu’il ne s’agit que d’une l√©gende. Mais suit son ami dans les √©curies et la m√©nagerie : chevaux immacul√©s, √©l√©phants d’Asie, cacato√®s en file saisis par le pinceau qui leur donne vie et mouvement. Sur la piste, des voltigeurs en maillot, une dresseuse de fourmis rouges le haut de forme cr√Ęnement inclin√© √† la Marl√®ne Dietrich. Les fourmis donnent corps aux alarmes de Dino et la technique √† la Jules Verne fournit une explication qui calme le singe rationnel. Splendides images grand format pour ce rappel d’un pass√© glorieux, compl√©t√©es par deux pages documentaires sur cette tente en dur, ses coulisses et sa p√©rennit√©. (R.F.)