Le crime d’aimer : les enfants du STO.

PICAPER Jean-Paul

Suite au succ√®s des Enfants maudits (N.B. juil. 2004) consacr√© aux enfants n√©s en France de soldats allemands pendant l’Occupation, beaucoup pressent Jean-Paul Picaper d’aborder l’inverse : les enfants issus de liaisons entre femmes allemandes et Fran√ßais en Allemagne. En 1943, tous les Allemands valides de seize √† soixante ans sont sur le front, six millions de travailleurs d√©port√©s venus de toute l’Europe les remplacent, parmi eux des prisonniers de guerre et sept cent mille STO fran√ßais. Malgr√© les sanctions encourues par les parents ou les enfants (peine de mort, camp disciplinaire) on estime leur nombre √† quelques dizaines de milliers. L’acharnement d√©ploy√© par ces enfants pour retrouver leur p√®re est √©tonnant.

L’auteur aborde √©galement la vie des civils allemands sous l’emprise du pouvoir politique nazi avec des exemples parfois sinistrement burlesques. √Ä partir de t√©moignages poignants, une qu√™te d’identit√© qui bute sur des non-dits trans-g√©n√©rationnels et relate une histoire √† peine sortie de l’ombre.