Le cri muet de l’iguane

PICOULY Daniel

N√© √† la Martinique d’un p√®re inconnu, Jean Jules Joseph, h√©ros noir de la Grande Guerre, a acquis le rang de mythe au sein de sa famille. Jusqu’au jour o√Ļ la d√©couverte d’un vieux carnet, enfoui au fond d’une malle, r√©v√®le un destin hors du commun. √Člev√© par un groupe de femmes √©tonnantes, forgeron dot√© d’une carrure de g√©ant, √©pris de livres et de Shakespeare, la vie de ce Martiniquais est une longue suite de rebondissements. T√©moin d’un assassinat politique, engag√© dans un amour impossible avec la fille d’un riche planteur blanc, il n’aura d’autre choix que de partir vers la France‚Ķ¬†Dressant un portrait insolite de la Martinique coloniale du d√©but du si√®cle dernier, Daniel Picouly (La Nuit de Lampedusa, NB mai 2011) revient sur ses origines familiales en racontant cette fois la vie tumultueuse de son remarquable grand-p√®re. Ses personnages, d√©termin√©s, √©voluent dans une mise en sc√®ne √©chevel√©e, le ton est vif, parfois dr√īle, souvent √©mouvant. Port√© par un style flamboyant et accrocheur, ce roman emporte au galop le lecteur ‚Äď un peu d√©boussol√©, parfois, par les nombreuses digressions ‚Äď dans une fable captivante, sur fond de montagne Pel√©e et de trafic de rhum. (G.B. et C.Bl.)