Le complexe d’Hoffman

GUTMAN Colas

Avoir 8 ans en 1981 dans la famille Hoffman n’est pas une sin√©cure. La m√®re de Simon est suicidaire, son p√®re a choisi de fuir le foyer, emmenant la grande soeur Delphine. La grand-m√®re n’est pas loin mais elle parle beaucoup trop, pense Simon. √Ä l’√©cole, ce n’est pas facile non plus. Dans la cour, les grands inventent des r√®glements draconiens inspir√©s des ordonnances fascistes de sinistre m√©moire. Heureusement il y a Lakhdar, petit √©migr√© sans famille, √† qui Simon se confie.¬†¬†Sous la forme d’un roman sur l’enfance d’abord acide et dr√īle, Colas Gutman a trouv√© un style tr√®s personnel qui cr√©e le malaise une fois interpr√©t√©s les non-dits ou les √†-peu-pr√®s de ses jeunes personnages. Le ton vire au burlesque tragique et √† l’absurde dans une histoire dans l’histoire, fable surr√©aliste que se raconte Simon, o√Ļ il exprime la noirceur de ses peurs et fantasmes. La cruaut√© enfantine, les jeux racistes, les humiliations, l’intol√©rance, l’aveuglement ou l’inconscience des adultes, laissent heureusement place parfois √† des anecdotes moins sombres, plus enfantines, mais l’impression g√©n√©rale reste celle de la douleur psychique du petit h√©ros. Tour de force d’√©criture, r√©ussi mais perturbant. (T.R. et C.B.)