L’Atelier intime

CORTANZE Gérard de

Après une introduction où le concept “atelier d’artiste” est exploré sur toutes ses faces, deux courtes biographies – Frida Kahlo et Louise Bourgeois –, assez convenues, étonnent : il n’y est guère question d’atelier. Mais on entre ensuite dans le vif du sujet, soit vingt-trois visites commentées des ateliers (et de l’oeuvre) d’artistes contemporains, représentant des courants souvent divergents de la création plastique actuelle : art conceptuel, figuration narrative, abstraction lyrique, figuration libre, etc. L’atelier, son architecture, son contenu, sa lumière, son emplacement, l’usage qu’en fait son propriétaire, tout cela introduit aux mystères de la création. Les oeuvres de Buren ou Debré, Arman ou Morellet, si dissemblables, sont transposées, paraphrasées dans la même prose élaborée, abstraite, au sens souvent incertain. Parfois un paragraphe touche au coeur de l’acte créateur, la longue monographie consacrée à Zao Wou-ki en particulier, offre un de ces moments de grâce. Mais écrire sur la peinture est une gageure incertaine… Et l’absence de reproductions pénalise lorsqu’on ne connaît pas les oeuvres. Cortanze romancier (cf. Assam, NB août-septembre 2002) est plus accessible qu’en critique d’art.