Lancaster. (Le Jour des Magiciens ; 3.)

LA NEVE Michelangelo, NIZZOLI Marco

Les Magiciens sont des sortes de moines à tête d’oiseaux au long bec rappelant les médecins des épidémies de peste. Lancaster en était un, il s’est rebellé contre leur autorité et retrouve son fils Drazen dans le but d’utiliser son énergie pour ressusciter son épouse à laquelle il réussit à redonner le souffle. Saura-t-il réveiller son esprit ? La conséquence de cette opération est une immense pénurie d’énergie électrique dans toute l’Europe, provoquant des troubles dans tous les peuples concernés. Pris dans cette tourmente, comment évoluera l’amour entre Drazen et la jeune adolescente Anja ?

 

Le scénario entraîne le lecteur dans un permanent va-et-vient entre monde magique et réalité sans réussir à l’intéresser aux péripéties souvent gratuites par lesquelles passent les personnages. Les illustrations informatiques, malgré un dessin clair, restent statiques, souvent peu expressives ; elles n’arrivent pas à communiquer de la chaleur à un récit cynique par trop décousu et manquant d’attrait. Les deux premiers tomes annonçaient une série de qualité. Peut-être le tome suivant retrouvera-il la veine initiale ?