L’affaire Bluewaters (Penelope Green ; 2)

BOTTET BĂ©atrice

Qu’est-ce qui relie Alison Redfern, la poĂ©tesse coincĂ©e, Belinda, sa soeur, Helen Pryce la consommatrice de Laudanum et Bluewaters, le lieu tabou? Si Belinda se souvenait de Bluewaters, cela ferait avancer l’affaire, mais voilà : elle est morte. Partie enquĂȘter sur la condition des femmes outre-Atlantique, la jeune journaliste tombe sur un mystĂšre collatĂ©ral auquel elle ne rĂ©siste pas.

De l’East End londonien aux bas-quartiers new-yorkais, il y a similitude de dĂ©cor et d’ambiance pour cette seconde enquĂȘte de Penelope. Pas seulement d’ailleurs, puisqu’elle se trouve Ă  nouveau confrontĂ©e Ă  une affaire d’enfants. LĂ  s’arrĂȘte la comparaison. De son Ă©criture alerte et enjouĂ©e, Ă  l’image de Penelope et de son ami Cyprien, BĂ©atrice Bottet fait trĂšs vite entrer dans le vif du sujet et ne le lĂąche plus. Pas de temps mort, pas de longueur, pas d’effet de rĂ©pĂ©tition et surtout : pas d’ennui. Avec sa jeune hĂ©roĂŻne, l’auteure tient un bon filon, nul doute qu’elle saura l’exploiter tout en sortant des sentiers qu’elle a dĂ©jĂ  battus.