La vie en bleu

NORAC Carl

& &  

Une histoire sombre, trĂšs sombre, oĂč les Ă©lĂ©ments sont dĂ©chaĂźnĂ©s et oĂč un enfant parle Ă  la mer, comme s’il Ă©tait magicien et que la mer lui obĂ©isse. C’est Yannick, dont le papa est parti pour un mois pĂȘcher le thon, sur son bateau La vie en bleu. Avec sa mĂšre, il attend chaque jour, Ă  midi, le message du marin sur l’Ă©cran de tĂ©lĂ©vision. L’enfant et sa mĂšre, chacun Ă  sa maniĂšre, attendent son retour. Quand les femmes se rĂ©unissent dans l’inquiĂ©tude, Yannick passe par la fenĂȘtre et va jusqu’Ă  la plage parler aux vagues, mais celles-ci le prennent, le roulent. L’enfant lutte, est rejetĂ© sur le sable, tandis qu’arrive un groupe, sa mĂšre en tĂȘte, partie Ă  sa recherche.

L’angoisse est prĂ©sente avec la tempĂȘte qui menace dans des images puissantes, tragiques. Grande force picturale au rĂ©alisme un peu Ă©crasant, mĂȘme si la fin de l’histoire est apaisante : au petit matin, le bateau rentre au port.