La saison des feux

NG Celeste

Mia, photographe de talent, boh√®me sans attache, et sa fille Pearl, adolescente, s‚Äôinstallent en 1997 dans un quartier chic de la banlieue de Cleveland, dans une location appartenant aux Richardson. Se voulant g√©n√©reuse, sa propri√©taire engage Mia comme femme de m√©nage. Les adolescents fraternisent jusqu‚Äô√† tisser des liens intimes. Compl√®tement d√©rout√©e par la personnalit√© de son employ√©e, Elena Richardson, journaliste pour la feuille de chou locale, enqu√™te sur son pass√© tandis que son mari s‚Äôinvestit dans un proc√®s pour l‚Äôadoption d‚Äôun nourrisson chinois par un couple d‚Äôamis.¬†¬†Celeste Ng, dont les parents viennent de Hong-Kong, a v√©cu au m√™me endroit que ses personnages. Elle met en lumi√®re dans ce roman les diff√©rences sociales entre les bourgeois ais√©s conventionnels, d√©fenseurs de l‚Äôordre, et les artistes sensibles et non-conformistes. Si les √©mois, r√©voltes et vertiges adolescents sont rendus avec justesse, la peinture des ¬ę gens bien ¬Ľ fr√īle parfois la caricature. Le d√©veloppement du deuxi√®me fil narratif ‚Äď la qu√™te de son b√©b√© par une jeune immigr√©e chinoise ‚Äď ne va pas sans maladresse. Diff√©rentes figures f√©minines incarnent bien les joies, les drames ou les exc√®s de la maternit√©. Un roman in√©gal, qui peut plaire. (M.Bi. et A.Le.)