La piste noire

LARSSON Åsa

Dans une cabane située sur un vaste étang glacé en Suède, un pêcheur met à jour le corps atrocement torturé d’une femme que les policiers peinent à identifier. L’officier de police Anna Maria et son collègue Sven Erik sont chargés de l’enquête, aidés par le substitut du procureur, l’ex-avocate fiscaliste Rebecka. Cette dernière, qui sort d’un état dépressif, est encore perturbée par des problèmes liés à sa solitude. Les investigations du trio les conduisent dans l’entourage complexe et trouble d’un entrepreneur parti de rien, dont la réussite dans l’univers des multinationales fascine… Après Le sang versé (NB juin 2014) primé en Suède, Åsa Larsson remet en selle son avocate. Ce polar est aussi un roman psychologique par ses longs développements avisés qui décrivent la personnalité intime et les antécédents des personnages, et ajoutent parfois une analyse de la société suédoise et de ses difficultés. L’écriture est alerte, le suspense, modéré, est soutenu jusqu’au bout, le propos technique documenté. Malgré une frontière très perméable entre l’ambiance familiale et professionnelle, l’écart entre ces deux thèmes pouvant jeter une confusion dans la chronologie, et, malgré un trop grand nombre de personnages secondaires, le livre est intéressant. (M.Ba. et C.R.P.)