La petite fille de Monsieur Linh.

CLAUDEL Philippe

Inconsolable, Monsieur Linh a fui son pays en guerre, son village dĂ©vastĂ©. Il porte contre lui, tel un trĂ©sor, le seul ĂȘtre cher qui lui reste, sa petite fille Sang-diĂ». Prisonnier d’une grande ville occidentale oĂč tout lui est Ă©tranger, le vieil asiatique affronte l’indiffĂ©rence et les moqueries. Pourtant, sur le banc oĂč il s’assied quotidiennement avec le bĂ©bĂ©, il rencontre un gros homme triste mais chaleureux. Entre ces deux ĂȘtres seuls que tout sĂ©pare, naĂźt d’emblĂ©e une amitiĂ© dont personne ne pourra rompre le fil.

 

Philippe Claudel, auteur de Les Âmes Grises (prix Renaudot 2003, NB novembre 2003), spĂ©cialiste des dĂ©chirements et des Ă©lans de l’Ăąme humaine, livre dans une langue dĂ©pouillĂ©e les pensĂ©es secrĂštes de Monsieur Linh et le monologue de son ami que le vieil homme ne comprend pas, sauf en rĂȘve. Mais un regard, un sourire, un geste, une intonation en disent plus que des paroles. C’est avec des mots simples que ce beau livre sur l’exil et l’amitiĂ© parvient Ă  Ă©mouvoir sans dĂ©sespĂ©rer.